Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Frankenstein : le virus de demain ?

A la manière de Frankenstein, dont les membres étaient issus de différents corps humains, deux chercheurs américains en informatique ont développé un virus capable d’emprunter des parties de logiciels pour se développer. Comment est-ce possible ?

C’est tout naturellement que Vishwath Mohan et Kevin Hamlen, chercheurs informatiques à l’université du Texas, ont nommé leur création Frankenstein : il s’agit d’un virus, a priori inoffensif, qui, après avoir infecté un ordinateur, est capable d’aller piocher dans les autres logiciels (ex : Internet Explorer, Notepad, etc.) certaines fonctions ou certains morceaux de code. Le virus se développe de lui-même, en important de nouveaux « membres ».

En fonction des logiciels installés sur l’ordinateur infecté, le développement du virus peut s’adapter, et n’être jamais le même : un antivirus ne peut pas réellement le reconnaître. Mais les effets du virus sont toujours semblables.

Il s’agit finalement d’une structure assez simple, mais capable d’enfanter ou d’alimenter des malwares complexes.

Frankenstein n’a pas été développé pour le plaisir : le projet de recherche a été financé par l’US Air Force, et il est assez probable que le virus soit un jour utilisé par différentes agences de sécurité nationale pour infiltrer des systèmes ciblés, en toute discrétion : en fonction des éléments logiciels détectés, Frankenstein peut s’adapter aux défenses, et se « fondre dans la foule« .

 

Source : developpez.com

Image : Flickr / rmeas002/ CC BY-NC-ND 2.0

TAGS informatiquemalwaresécuritévirus

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Noir et rouge»

Dans le texte ci dessus, quelle autre couleur se trouve sur le drapeau belge ?

Votre réponse :