Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Le premier homme infecté par un virus… Informatique !

Un chercheur britannique, porteur d’un implant électronique, s’est lui-même inoculé un virus… Informatique ! Cette première mondiale doit nous inciter à imaginer les dangers auxquels l’Homme de demain sera confronté.

Mark Gasson est un éminent scientifique menant des recherches au sein du Groupe de Recherche sur l’Intelligence Cybernétique (Université de Reading, Grande-Bretagne) : il étudie notamment les interactions entre des systèmes informatiques et le système nerveux humain, ainsi que les effets de la robotique sur la condition humaine.

En 2009, il implante une simple puce RFID dans sa main gauche : intégrée à son corps, cette puce est capable de communiquer avec l’extérieur, en l’occurrence avec son téléphone portable, ou les portes d’accès sécurisé de son université. L’année suivante, le chercheur développe un virus informatique capable de contaminer l’implant, qui a son tour peut transmettre du code malveillant aux autres systèmes qui s’y connectent, pour peu que ceux-ci ne soient pas suffisamment sécurisés. Pour plus d’informations, voici l’interview (en anglais) d’un journaliste de la BBC avec Mark Gasson :

Si le virus développé par le chercheur est tout à fait bénin et qu’il n’entraîne aucun risque sanitaire, il tend à prouver que tous les implants utilisés en médecine apportent certes des avantages en terme de santé, mais comportent également des risques en terme de sécurité et d’intégrité physique : modification distante du fonctionnement de l’implant, accès à des données confidentielles, etc.

Nous avons montré que ces technologies implantables s’étaient développées à un point où elles étaient capables de partager, stocker et manipuler des données.

Les implants sanitaires tendent aujourd’hui à se démocratiser, et préfigurent de ce que pourra devenir l’être humain dans un avenir proche : des cyborgs (certes différents des cyborgs dépeints dans les mauvais films de science-fiction). Pour des raisons de suivi médical, de consultation des données et de mise à jour système, les implants sont dotés d’interfaces de communication, notamment sans-fil (RFID, Wi-Fi). Mais que peut-il advenir de notre santé si ces dispositifs de communication sont interceptés, détournés, modifiés ? Avec l’implantation de technologies informatiques dans le corps humain, l’Homme s’expose donc clairement aux menaces virales d’un nouveau genre.

J’ai ressenti cette expérience comme une surprenante violation de mon intimité, confie Mark Grasson. L’implant fait partie de moi et pourtant j’étais dans l’incapacité totale de contrôler la situation.

Merci à gizmodo.fr d’avoir ressorti cette expérience des archives : 3 ans après, son actualité est encore plus criante. Quant à ceux qui veulent se plonger davantage dans les problématiques de cybernétique qui nous guettent, ils apprécieront sûrement le (re)visionnage de l’excellente soirée documentaire Arte intitulée Futur par Starck, dans laquelle cette expérience est justement abordée. Pour les plus oisifs, la découverte de l’étonnante série suédoise Real Humans sera une excellente entrée en matière !

A quand des logiciels anti-virus destinés aux humains, en plus des traditionnels vaccins ?

 

Sources : gizmodo.fr / lefigaro.fr
Images :
Flickr / Jhong Dizon / CC BY 2.0
By Marcin « Sei » Juchniewicz [Public domain], via Wikimedia Commons

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS informations confidentiellesinformatiquemalwarepiratagesécurité

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Le cheval blanc d'Henri IV est gris.»

Dans le texte ci dessus, de quelle couleur est le cheval blanc d'henri iv ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20/06/2013 23:48

[…] Un chercheur porteur d'un implant électronique s'est lui-même inoculé un virus… Informatique ! Une préfiguration des dangers qui guettent les humains ?  […]

25/06/2013 14:01

[…] Un chercheur britannique, porteur d'un implant électronique, s'est lui-même inoculé un virus… Informatique ! Cette première mondiale doit nous inciter à imaginer les dangers auxquels l'Homme de demain sera confronté.Mark Gasson est un éminent scientifique menant des recherches au sein du Groupe de Recherche sur l'Intelligence Cybernétique (Université de Reading, Grande-Bretagne) : il étudie notamment les interactions entre des systèmes informatiques et le système nerveux humain, ainsi que les effets de la robotique sur la condition humaine.  […]