Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Une grand-mère accusée de télécharger du porno !

Un cabinet d’avocats peu dégourdi accusait une vieille dame d’avoir téléchargé un film pornographique via BitTorrent. Jusqu’à ce que l’intéressée démente et médiatise l’affaire !

Le thème de la sécurité informatique n’est pas toujours des plus hilarants, alors clôturons cette semaine avec une actualité qui peut prêter à sourire !

Un beau jour, cette veuve de 70 ans qui habite San Francisco s’est retrouvée accusée d’avoir illégalement téléchargé et partagé un film pornographique, protégé par le droit d’auteur. La septuagénaire, qui ne connaissait rien aux outils de téléchargement, a décidé de rendre l’affaire publique. Comme c’est la coutume aux USA, le cabinet Steele Hansmeier PLLC qui l’incriminait lui a proposé une transaction de 3 400 $ contre l’abandon des charges (la grand-mère encourait 150 000 $ dans la procédure judiciaire). Elle n’a pas cédé, et a finit par l’emporter : le cabinet d’avocats a finalement décidé d’abandonner les poursuites. Le même cabinet a fini par retrouver le véritable auteur du méfait (personne ne sait comment), reconnaissant ainsi son erreur initiale.

Une fin plutôt heureuse pour la grand-mère, qui a reconnu ne pas savoir si son réseau Wi-Fi était correctement protégé ou pas. Toujours est-il que dans les faits, une adresse IP, systématiquement opposée aux accusés, reste une preuve bien fragile

Aux Etats-Unis comme en France, Hadopi ou pas, protéger sa connexion internet est aujourd’hui essentiel : il vaut mieux garder la maîtrise de sa connexion, de son réseau domestique et de ses données personnelles. Difficile quand on y connaît rien ? Pas du tout ! Jetez un coup d’œil du côté des fiches pratiques et didacticiels Panoptinet !

 

Sources : GNT / TorrentFreak
Image : By Radio Electronics staff, Avery Slack photographer. [Public domain], via Wikimedia Commons

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS Hadopiinternetnégligence caractériséePeer-to-peersécuritétéléchargementWiFi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Parapluie Paracétamol Parachute Paranalogie Parasite»

Dans le texte ci dessus, quel mot nous protège le plus des averses  ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.