Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Wi-Fi, un art urbain

Rendre visible l’invisible. C’est l’exercice auquel se sont pliés de jeunes chercheurs de l’Ecole d’Architecture et de Design d’Oslo (Norvège) : à l’aide d’une antenne, ils ont réussi à mettre en lumière ce que l’on ne voit pas et qui pourtant structure nos villes, le Wi-Fi. De belles images et un autre regard sur l’urbanité.

Les norvégiens de YOUrban ont la chance d’habiter une grande ville – Oslo – dans laquelle il peut faire nuit longtemps : la pénombre est en effet le contexte idéal pour sillonner le campus ou les quartiers, à traquer le maelström de signaux Wi-Fi qui vagabondent, à l’aide d’une antenne « faite maison » de 4 mètres de hauteur. Cette antenne reçoit les ondes Wi-Fi et traduit leur intensité sous forme de lumière. Des photographies à exposition longue permettent de fixer les résultats. On redécouvre alors une ville où des paysages invisibles deviennent enfin perceptibles.

Déplacement avec l'antenne Wi-Fi lumineuse

Le signal Wi-Fi se déverse au-delà des murs de ce vieil immeuble

Cette expérience révèle et représente des topographies de réseaux Wi-Fi urbains. Il s’en dégage également une certaine beauté, liée à la dispersion, l’omniprésence et les différentes qualités des signaux Wi-Fi, comme un ensemble de coups de crayons indépendants qui formerait un paysage nouveau. Les formes architecturales altèrent et distordent les ondes. Elles leurs donnent presque une vie. Ces peintures lumineuses montrent à quel point chaque signal Wi-Fi est localisé, informel, éclaté.

Un mur de brique suffit à créer une zone d'ombre sur un signal Wi-Fi

L’expérience Immaterials: Light painting WiFi aide à la matérialisation et la contextualisation de technologies invisibles qui constituent notre quotidien. Elle met en lumière un calque, une couche presque insoupçonnée de nos zones urbaines, déjà denses et complexes.

 

Photos / Video :
YOUrban

Liens :
Immaterials: Light painting WiFi
Making « Immaterials: Light painting WiFi »

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS hotspotinternetWiFi

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV  ?»

Dans le texte ci dessus, indice  : bien cachée, certes, mais la réponse est dans la question

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

estebi
03/05/2011 19:43

Super cet article !

Ca prouve bien que le réseau Wi-Fi a des dimensions insoupçonnables… Même à travers un mur il est encore vachement puissant !

Dingue çà…