Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Bye-bye Flappy Bird, bonjour les malwares

Le développeur du jeu mobile Flappy Birds – l’application la plus téléchargée sur l’App Store – vient d’annoncer le retrait du programme. C’était sans compter sur les cybercriminels et webarnaqueurs, qui proposent désormais des copies payantes ou infectées du jeu le plus addictif au monde.

Flappy Bird est un jeu mobile (Android, iOS) très simple où il suffit de tapoter sur l’écran de son smartphone pour éviter que son oiseau ne se prenne un obstacle sur le bec : plus l’oiseau va loin, et plus le joueur a de points. Le jeu est devenu une véritable addiction pour de nombreux mobinautes, dont certains sont devenus fous, ou presque, comme on peut le voir sur cette vidéo Youtube. L’hystérie autour de Flappy Bird est telle que le développeur, Nguyễn Hà Đông, a décidé de retirer le jeu des plateformes App Store et Google Play, malgré les recettes publicitaires colossales qu’il engendrait.

C’est alors que les vilains s’engouffrent dans la brèche

Flappy Bird est un jeu qui a suscité une énorme demande. Puis, du jour au lendemain, l’offre a été réduite à néant. Le scénario idéal pour les cybercriminels et webarnaqueurs de tout poil !

Depuis le retrait du jeu, on voit fleurir des versions alternatives (fakes) sur les plateformes officieuses de téléchargement mobile, notamment à destination des utilisateurs Android. Il est en effet très facile de dénicher des fichiers d’installation (.apk), qui ne recquièrent aucun jailbreak du smartphone. Parfois il s’agit du vrai jeu, avec des modifications de code, parfois le fichier n’a rien à voir avec l’application originale. Mais dans tous les cas, les joueurs qui téléchargent des versions alternatives de Flappy Bird s’exposent à des risques certains :

  • Vol d’informations personnelles ou bancaires
  • Demande de paiement pour poursuivre le jeu
  • Et probablement d’autres nuisances (ex : envoi automatique de SMS surtaxés, etc.)

Protégez-vous en vérifiant bien les autorisations demandées lors de l’installation d’une application, et sous Android en désactivant l’installation d’application depuis des sites alternatifs (sous Android 4.4.2 : Paramètres > Sécurité > Décocher « Sources inconnues« ).

Sources : presse-citron.net / fr.wikipedia.org

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS Androidapplicationcybercriminalitémalwaresécuritésmartphone

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Autorisemi et Autorisemoi sont sur un bateau.»

Dans le texte ci dessus, autorisemi tombe à l'eau. qui est-ce qui reste ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14/02/2014 23:51

[…] Depuis le retrait du jeu mobile Flappy Bird, des versions alternatives malveillantes apparaissent sur les stores officieux. Prudence !  […]

15/02/2014 01:59

[…] Depuis le retrait du jeu mobile Flappy Bird, des versions alternatives malveillantes apparaissent sur les stores officieux. Prudence !Le développeur du jeu mobile Flappy Birds – l'application la plus téléchargée sur l'App Store – vient d'annoncer le retrait du programme. C'était sans compter sur les cybercriminels et webarnaqueurs, qui proposent désormais des copies payantes ou infectées du jeu le plus addictif au monde. …  […]