Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

DuckDuckGo, le moteur de recherche qui affiche de vrais résultats

Peu d’internautes savent comment fonctionne un moteur de recherche. S’ils le savaient, ils utiliseraient probablement beaucoup moins Google, et beaucoup plus DuckDuckGo, qui affiche des résultats objectifs et qui respecte la vie privée de ses utilisateurs.

L’hégémonie de Google dans le domaine de la recherche web (entre autres) est telle que peu d’internautes savent qu’il existe d’autres moteurs de recherche, qui fonctionnent différemment. Et si Google propose gratuitement ses services, ce n’est pas seulement par pure philanthropie ! En effet, la firme de Mountain View génère des millions de dollars grâce à nos recherches, et les informations personnelles qui en découlent. A l’opposé, DuckDuckGo se contente de fournir des résultats de recherche, en toute neutralité, et sans contrepartie.

Le tracking made by Google

Lorsqu’une recherche est effectuée sur Google, toutes les actions qui en découlent sont répertoriées dans un programme statistique, Google Analytics : mots clés saisis, sites web visités, informations sur notre ordinateur et notre navigateur web, géolocalisation, etc. Même si ces données peuvent permettre d’identifier un internaute, elles restent presque anodines. Mais le processus ne s’arrête pas là : les sites que nous visitons sont souvent partenaires de régies publicitaires, qui connaissent ces données personnelles, et qui affichent sur ces sites des publicités ciblées, personnalisées, et qui nous suivent d’un site à l’autre. Au-secours !

Le vice peut encore aller plus loin : ces régies publicitaires, qui nous connaissent presque intimement, peuvent décider, du jour au lendemain, de revendre notre « profil » à d’autres agences, qui en disposeront comme bon leur semble.

Enfin, nos recherches Google sont systématiquement sauvegardées, et ces sauvegardes peuvent être consultées par une autorité judiciaire ou policière. On peut également imaginer le pire : qu’un employé Google fouille nos données personnelles, ou que des hackers réussissent à mettre la main sur ce trésor de guerre.

A l’opposé de cette pratique, DuckDuckGo ne stocke aucune information personnelle, et ne traque pas ses utilisateurs (en savoir plus).

Trop de pertinence tue la pertinence ?

La personnalisation des résultats de recherche Google est si extrême qu’elle peut dénaturer les principes mêmes de la recherche libre sur Internet : depuis 2009, Google affiche des résultats de recherche personnalisés, si bien que pour une même recherche, deux internautes distincts peuvent obtenir des résultats différents ! Ainsi, plus un utilisateur consultera de sites défendant les mêmes idées (ex : la dépénalisation du cannabis ou le vol de pain au chocolat), et plus Google lui suggérera des résultats de recherche compatibles avec ces idées, jusqu’à occulter (ou reléguer) des résultats traitant du même thème, mais avec une approche différente. Bref, la fin du web.

L’expérience menée récemment par DuckDuckGo montre que ce problème persiste, même lorsque les internautes ne sont pas connectés à leur compte Google : l’équipe de DuckDuckGo a profité de la campagne électorale américaine, et a demandé à 131 militants de rechercher des termes précis sur Google, sans y être connecté : « abortion » (avortement), « gun control » (contrôle des armes à feu) et « Obama ». Les captures d’écran qu’ils ont ensuite envoyées sont sans appel : les militants démocrates trouvaient des pages web avec la position d’Obama sur l’avortement, tandis que les militants républicains étaient plutôt dirigés vers des informations sur Gianna Jessen, une activiste « pour la vie » :

Google propose, dans ses paramètres, de désactiver les résultats personnalisés. Pourtant, sous cette option, il est clairement indiqué : « Si vous désactiver les résultats personnalisés et vous déconnectez de votre compte Google, vous pouvez encore voir des résultats personnalisés basés sur le contexte de votre recherche« . A noter que Google n’est pas seul dans cette course effrénée à la personnalisation des recherches Internet : le moteur de recherche Bing (Microsoft) vient d’introduire une option permettant de lier recherche web et contenus Facebook.

Ainsi, via Google, nous possédons tous un Internet différent, presque déconnecté de l’Internet du voisin : toute recherche est devenue relative. Si cela vous chagrine autant que moi, alors essayez d’autres moteurs de recherche, comme DuckDuckGo, ou le français Exalead. Cocorico !

Source : geexxx.fr

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS Googleinformations personnellesinternet

2 commentaires

Répondre à boubakari Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Le caca des pigeons c'est caca, faut pas manger»

Dans le texte ci dessus, le caca des pigeons c'est quoi ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Erick
01/11/2012 08:25

Google n’est plus un moteur de recherche pertinent , il m’affiche 10 fois le même site dans les résultats, une fois suffit je peux cliquer et chercher moi même les autres pages

Google tel quel c’est terminé , les utilisateurs vont se tourner peu à peu vers autre chose comme vers Firefox en son temps

21/09/2013 22:17

je voudrais restaurer ma boite e mail