Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Les 8 cyber-pièges de Noël à éviter… Toute l’année !

La période des fêtes est celle où l’on achète beaucoup, et parfois dans l’urgence, notamment sur Internet. Des conditions propices pour tous les cyberescrocs qui espèrent engranger de belles étrennes sur notre dos ! Voici 8 chausse-trapes numériques dont il faut se méfier à Noël… Mais aussi le reste de l’année !

Je me méfie généralement des grincheux qui prétendent que le Père-Noël n’existe pas. En revanche, je suis certain que les cyberescrocs déguisés en Père-Noël existent ! Voici comment ils tentent de nous berner, et de nous soutirer notre pécune, ou nos données personnelles. Attention à ne pas tomber dans leurs pièges, parfois méconnus !

1. Les applications mobiles malveillantes

Parfois aux couleurs de Noël (ou autres évènements de l’année), certaines applications mobiles a priori anodines et inoffensives sont de véritables usines à collecter les informations personnelles qui pullulent sur nos smartphones ou tablettes. Certaines applications malveillantes peuvent même capter les appels et SMS échangés. Pour s’assurer un minimum de sécurité, préférez les plateformes de téléchargement officielles, telles que l’App Store (iPhone, iPad), Google Play (smartphones et tablettes sous Android) ou Windows Store (Windows Phone).

Ces applications frauduleuses sont parfois proposées directement par texto : considérez comme suspect tout SMS non sollicité, notamment s’il propose le téléchargement direct (par un lien) d’une application. Le risque est là encore d’installer une application malveillante, susceptible d’accéder à toutes les données et commandes du téléphone, et d’envoyer par exemple des SMS surtaxés à l’insu de l’utilisateur.

2. Les arnaques aux voyages et aux cadeaux de Noël

On résiste parfois difficilement aux publicités Internet qui proposent des cadeaux très alléchants. Il s’agit pourtant – très fréquemment – de campagnes de phishing (ou hameçonnage) qui incitent les internautes à installer des logiciels malveillants ou à dévoiler leurs informations personnelles, voire bancaires.

Les envies de voyages, très fréquentes pendant l’hiver, sont aussi largement exploitées par les cybercriminels pour tenter de piéger les internautes.

3. Les cartes de vœux piégées

Plus simples et plus rapides que les traditionnelles cartes qu’on envoie par La Poste, les cartes de vœux numériques sont désormais incontournables. Il faut néanmoins vérifier systématiquement l’expéditeur d’une telle carte, ainsi que son site d’origine, surtout s’il est demandé de cliquer sur une pièce jointe, susceptible de comporter un vilain virus.

4. Le piège des jeux vidéo / jeux en ligne

Sur support mobile ou sur ordinateur fixe, le téléchargement d’un jeu est souvent un prétexte habile pour attirer l’internaute vers le téléchargement de logiciels malveillants, ou la collecte d’informations personnelles. Par définition, méfiez-vous des jeux gratuits (surtout s’ils sont normalement payants).

Par exemple au mois de décembre, de nombreux internautes ont infecté leur ordinateur en pensant télécharger en avant-première (et gratuitement) le dernier GTA.

5. Les faux avis de livraison / passage

Un peu old school, mais toujours efficace, cette technique de phishing consistant à vous envoyer un e-mail pour vous signaler l’arrivée d’un colis à votre nom est en réalité un prétexte pour vous faire cliquer sur un lien malveillant, avec virus à la clé.

Encore plus rétro, le bon vieil avis de passage – tout aussi faux –  dans votre boîte aux lettres, pour vous faire appeler un numéro surtaxé…

6. Les fausses cartes cadeau

Sur le même principe que les faux avis de livraison, les faux bons d’achat (ou cartes cadeau) n’ont d’autre but que de vous détrousser en quelques clics. Préférez toujours acheter ces chèques cadeau dans les boutiques ou sur les sites officiels.

7. Le traditionnel phishing (mail ou SMS)

Indémodable, le faux courriel ou SMS vous demandant de confirmer votre identité civile ou bancaire pour des raisons de sécurité est un piège absolu : jamais votre banque ou une institution ne vous contactera de la sorte. Vous pouvez dès lors supprimer directement ce genre de message.

8. Faux lovers et faux acheteurs

Internet permet de se faire passer facilement pour ce qu’on n’est pas. Il faut toujours garder cela en tête, surtout lorsque l’on communique avec des inconnus, notamment sur des sites de rencontre (ex : Meetic), ou des sites de commerce entre particuliers (ex : Le Bon Coin). Par défaut ne faites pas confiance à vos interlocuteurs, et évitez de leur transmettre des informations privées ou bancaires. Cessez tout échange si vous suspectez une escroquerie.

Si vous avez encore des achats de Noël à effectuer, d’une vous êtes sacrément en retard, et de deux, restez toujours très prudents sur la Toile ! En cas de doute, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires ci-dessous.

Voilà pour les mauvais côtés de Noël ! Concentrez-vous maintenant sur les bons côtés, et passez de joyeuses fêtes !

 

Source : challenge.fr
Image : Flickr / Roberto Rizzato / CC BY-NC 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS cybercriminalitéinternetpédagogiesécurité

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Pêche Pomme Poire Abricot !»

Dans le texte ci dessus, y'en a un qui est en trop  !

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

giga30
29/12/2013 00:56

les piéges existent partout ,tout au long de l'année  ,sur différents sites et rubriques ,faire attention!!!

23/12/2013 22:28

[…] A Noël ou le reste de l'année, évitez les pièges des cybercriminels lorsque vous êtes sur Internet, ou lors de vos achats en ligne !  […]