Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Icoscript, un logiciel malveillant qui communique par e-mail

Un Cheval de Troie peut désormais recevoir ses instructions par courriel !

Un Cheval de Troie d’un genre nouveau semble particulièrement difficile à détecter, parce qu’il utilise tout simplement nos webmails pour communiquer. Comment ?

Les RATs (Remote Access Trojan) sont des Chevaux de Troie avec lesquels les cybercriminels sont capables d’interagir à distance : ils peuvent ainsi collecter des informations personnelles, bancaires ou confidentielles, et même s’en servir de botnet, en monopolisant les ordinateurs infectés dans le cadre d’attaque DDoS.

Ces logiciels malveillants peuvent être difficiles à repérer, mais le fait qu’ils envoient des informations par Internet à travers des protocoles de communication spécifiques les rendent parfois détectables. Ce n’est toutefois pas le cas du malware Icoscript, découvert par G Data. Celui-ci communique en effet via un protocole a priori anodin, et surtout accepté par tous les firewalls, y compris ceux des entreprises : les webmails.

L’expérience menée par G Data confirme cette pratique d’un genre nouveau, en validant des essais avec la messagerie Yahoo. Mais l’éditeur de solutions de sécurité affirme que ce genre d’accès à distance est reproductible avec les autres services de messagerie (Gmail, Outlook.com, etc.), et même des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn.

Par ce biais, le Cheval de Troie Icoscript (Win32.Trojan.IcoScript.A) ayant infecté un poste informatique peut récupérer des instructions envoyées depuis l’extérieur (via un e-mail précédemment transmis par l’attaquant), et même envoyer de façon autonome des courriels, contenant par exemple des mots de passe ou des informations confidentielles.

Les possibilités d’un tel outil sont donc remarquables… Ou inquiétantes, suivant de quel côté du malware on se trouve !

 

Source : undernews.fr
Image : Flickr / Tom Magliery / CC BY-NC-SA 2.0
En savoir plus : Version complète de l’analyse (PDF)

TAGS cheval de troiecybercriminalitéinformations confidentiellesinformations personnellesinformatiqueinternetmalwaresécurité

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«« Je ne vois que le soleil qui rougeoie et le ciel qui bleuoie »»

Dans le texte ci dessus, de quelle couleur est le soleil  ?

Votre réponse :