Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Le malware Pushdo refait surface et frappe fort

La nouvelle version du trojan Pushdo refait surface et rôde sur Internet

Le logiciel malveillant Pushdo aurait fait une petite cure de jouvence avant de se répandre de nouveau sur Internet : il aurait infecté plus de 11 000 ordinateurs en à peine 24 heures, notamment en France.

Détecté pour la première fois en 2007, Pushdo est un Cheval de Troie (TrojanPushdo) très polyvalent, qui peut faire des ravages sitôt qu’il infecte un ordinateur :

  • Installation d’autres malwares, et notamment des chevaux de Troie bancaires comme ZeuS ou SpyEye
  • Forts ralentissements de l’ordinateur
  • Instabilité, blocage ou extinction du PC
  • Apparition / disparition de certains fichiers
  • Accès aux mots de passe
  • Modification des paramètres du système
  • Etc.

Selon les laboratoires BitDefender, une nouvelle version du logiciel malveillant serait actuellement en train de sévir : elle serait plus stable, plus discrète et plus performante.

Plus de 11 000 ordinateurs auraient été contaminés par cette nouvelle version de Pushdo en moins de 24h, principalement en Asie (10% en Inde, 10% au Vietnam), mais aussi aux États-Unis (5%), en Italie, en Russie et en France.

BitDefender poursuit actuellement ses analyses, et espère pouvoir proposer rapidement une mise à jour de son logiciel antivirus, pour détecter et mettre en quarantaine l’infection par Pushdo sur nos ordinateurs. D’ici là, soyez très prudents, notamment sur les sites de streaming vidéo, et les téléchargements en Peer-To-Peer (Torrent, eMule).

 

Source: it-connect.fr
Image: Flickr / EFF Photos / CC BY 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS cheval de troiedonnées bancairesmalwaresécurité

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«2 + 2 = 5 (selon Radiohead)»

Dans le texte ci dessus, quel est le résultat de 2+2 selon radiohead ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.