Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Pourquoi l’UFC-Que Choisir attaque les réseaux sociaux en justice

L'UFC-Que Choisir assigne Twitter, Facebook et Google devant les tribunaux pour mettre en conformité leurs CGU

Après plusieurs mois de discussions infructueuses avec Facebook, Twitter et Google, l’UFC-Que Choisir a décidé d’assigner ces réseaux sociaux en justice. Pour quelles raisons précisément ?

C’est bien connu, les géants du web en général – et les réseaux sociaux en particulier – ne sont pas les meilleurs garants de la protection de notre vie privée sur Internet, bien au contraire ! Mais comment lutter contre des conditions générales d’utilisation abusives que nous avons sciemment acceptées ? En essayant de remettre les choses à plat. C’est l’action que tente l’association UFC-Que Choisir en justice, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, après avoir négocié plusieurs mois en vain avec les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Google). Que reproche précisément l’association à ces géants du web ?

Les 3 principaux abus

De manière générale, les réseaux sociaux s’autorisent de nombreux droits, mais s’imposent peu de devoirs vis à vis de leurs utilisateurs.

L’opacité des CGU

Les conditions générales d’utilisation des réseaux sociaux sont systématiquement incompréhensibles, illisibles et difficiles d’accès. Elles contiennent par ailleurs de nombreux liens hypertexte, qu’il faudrait également prendre le temps de consulter. Malheureusement, certains de ces contenus sont en anglais uniquement…

La boulimie des informations personnelles

L’acceptation des CGU autorise les réseaux sociaux à collecter l’ensemble des données personnelles des utilisateurs et de leurs contacts (amis, followers, +1) : informations de compte, contenus partagés, contenus appréciés, etc. Préemptées, ces données sont ensuite librement stockables, modifiables, exploitables, notamment à des fins marketing (publicité ciblée), sous la forme d’une licence mondiale, illimitée et sans rémunération.

L’absence de toute responsabilité

Le service proposé par les réseaux sociaux est certes gratuit, mais reste fourni en l’état : le réseau social ne pourra pas être considéré comme responsable en cas d’arrêt, de bug, ou pire, de piratage de ses serveurs.

Dans ce contexte, l’UFC-Que Choisir demande au juge français d’ordonner la suppression ou la modification des nombreuses clauses litigieuses imposées par ces sociétés (pas moins de 180 pour l’une d’entre elles !).

Mais que fait l’Europe ?

Une nouvelle législation européenne censée protéger les donnes des utilisateurs et encadrer les pratiques des services web devait voir le jour au printemps 2014. Après plusieurs mois de reports, le Parlement européen a finalement adopté une loi permettant aux utilisateurs de mieux contrôler ses données numériques. Reste maintenant aux différents gouvernements la tâche de l’appliquer…

En attendant que nos représentants politiques mettent en place des solutions dignes de ce nom, vous pouvez adopter les bonnes pratiques web et sécuriser votre profil sur les réseaux sociaux, notamment grâce aux différents guides UFC-Que Choisir, si vous ne voulez pas vous retrouver dans la même position que Liza :

Vous pouvez aussi soutenir la démarche de l’association en signant la pétition « Je garde la main sur mes données ».

 

Source: quechoisir.org
Images: Flickr / marsmet tallahassee / CC BY-NC-SA 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS CGUfacebookGoogleinformations personnellesinternetTwittervie privée

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Pêche Pomme Poire Abricot !»

Dans le texte ci dessus, y'en a un qui est en trop  !

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

rault patrick
26/03/2014 12:11

EXCATEMENT TU AS RAISON?IL FAUT FAIRE CE QU’on dit sur les réeaux sociaux,ça sert de licenciement,et faire attention avec qui tu discute ,c’est comme ça que la personne peut s’introduire dans ton compte,mon gars c’est fait avoir sur facebook