Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Tracking AddThis : le successeur du cookie ?

Nos traces web sont utilisées pour nous proposer des publicités ciblées

Un nouveau dispositif de suivi des internautes est expérimenté depuis plusieurs mois sur de nombreux sites Internet : le tracker de la société AddThis. Comment fonctionne-t-il ? Remplacera-t-il à terme les traditionnels cookies web ?

Sur Internet, la navigation des internautes est discrètement suivi par des régies publicitaires, grâce à de petits fichiers texte appelés cookies (comment les visualiser ?). Le but est de cerner les goûts et les habitudes de chaque internaute afin de lui proposer des publicités ciblées sur les sites web visités. Les cookies sont cependant de moins en moins efficaces, notamment parce qu’il existe des extensions ou des paramètres dans les navigateurs Internet (Chrome, Firefox, Opera, Internet Explorer, etc.) qui permettent de les bloquer, les trier, les supprimer, etc.

Mais des chercheurs des universités de Louvain (Belgique) et de Princetown (USA) ont découvert un nouveau système de suivi des internautes qui pourrait à terme faire de l’ombre aux cookies : le trackeur de la société AddThis, spécialisée dans le marketing, la vente de publicité et le développement d’outils de partage sur les réseaux sociaux.

Comment fonctionne le tracker AddThis

Le but de ce tracker est de créer un fichier unique pour chaque internaute rencontré, afin de l’identifier le plus précisément possible : il sera alors possible de créer un profil fidèle, et de proposer des publicités pertinentes.

Lorsqu’un internaute visite un site ou une page Internet, le trackeur demande au navigateur de créer ou de compléter une image (invisible pour l’internaute), constituée de nombreuses informations personnelles, parmi lesquelles les paramètres du navigateur lui-même, ou ceux de l’ordinateur. Les variables étant nombreuses, il est donc possible – en théorie – de créer une image unique pour chaque internaute, à la manière d’une carte d’identité de sa vie en ligne (canvas fingerprinting).

Quels sont les sites concernés ?

Selon les chercheurs, 5% des 100 000 sites les plus populaires utiliseraient le tracker AddThis, dont celui de la Maison Blanche (voir la liste complète). En France, plusieurs sites exploitent également cette nouvelle technologie de suivi :

  • L’internaute
  • Météo France
  • LeGorafi
  • Telerama
  • Metronews
  • Le Louvre
  • Certaines municipalités (Lyon, Montpellier)
  • Etc.

Quelques précisions de la société AddThis

Selon Rich Harris, PDG de AddThis, ce nouvel outil de suivi des internautes est en test depuis le début de l’année. Dans ce cadre, les données recueillies ne sont pas utilisées à des fins publicitaires, mais pour un usage interne, en vue d’améliorer le système, qui pourrait devenir, à terme, une alternative au cookie.

L’expérimentation pourrait néanmoins s’achever très prochainement : le canvas fingerprinting ne permettrait pas d’obtenir une identification suffisamment unique de chaque internaute.

Comment désactiver le « canvas fingerprinting » ?

Si vous ne voulez pas donner vos informations de navigation dans le cadre de cette expérience de suivi publicitaire, AddThis propose une solution de désinscription (Opt Out)… Via l’installation d’un cookie !

Sinon, vous pouvez installer l’extension Privacy Badger (téléchargeable pour Chrome et Firefox) : désormais disponible en version bêta, elle permet de bloquer le tracker AddThis.

Cela dit, suite à la publication des chercheurs, certains sites concernés commencent à se désolidariser d’AddThis : c’est le cas notamment de YouPorn, et de la société de e-marketing Ligatus (qui a pourtant contribué au développement du tracker).

 

Source: clubic.com
Image: Flickr / Leo Reynolds / CC BY-NC-SA 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS cookiesinformations personnellesinternetTracking

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Yé soui Sancho»

Dans le texte ci dessus, qui ça  ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.