Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Windows Store regorge de fausses applications et autres scams

Attention aux nombreuses arnaques sur Windows Store

Avant de télécharger une application depuis le Windows Store, assurez-vous qu’il ne s’agisse pas d’une escroquerie ou d’une tromperie : ce n’est pas ça qui manque sur la plateforme Microsoft !

Depuis 2 ans, Microsoft essaie de rattraper ses concurrents Apple et Google en proposant lui aussi un « store » de téléchargements d’applications (Windows 8). Pour paraître la plus crédible possible, la plateforme de téléchargement tente de proposer un choix très large d’applications : une politique de la quantité qui se fait malheureusement au détriment de la qualité et de la sécurité pour l’utilisateur.

Un store truffé de scams

Essayez de rechercher une application populaire sur le Windows Store, et vous serez assaillis par une montagne de déchets qui peuvent vous coûter de l’argent… Pour rien ! Par exemple avec la célèbre application VLC (lecture audio et vidéo) : si le premier résultat correspond en effet à l’application VLC officielle, toutes les autres ne sont qu’imitations reprenant le logo original :

Quel VLC choisir sur Windows Store ?

Les autres applications, souvent payantes, sont des programmes proposant le téléchargement de VLC (heureusement la version officielle, mais prudence aux logiciels malveillants). Rappelons que VLC est une application gratuite à l’origine…

Une foule d’autres applications populaires est concernée par cette pollution payante sur Windows Store : iTunes, Adobe Flash Player, Firefox, Pandora, IMDB, Candy Crush Saga, Wechat, WhatsApp, uTorrent, Picasa, Bluestacks, Minecraft, Spotify, Google Hangouts, Picasa, Clash of Clans, Blender 3D, etc.

Les scams indexés dans la recherche Windows

Ces nombreuses applications trompeuses vont jusqu’à polluer la recherche intégrée à Windows 8 : dans la barre des charmes, recherchez par exemple Firefox, et le deuxième résultat sera une application payante consistant en un tutoriel d’utilisation de Firefox, que l’on peut obtenir gratuitement sur le site officiel, ou sur des centaines de blogs.

Les scams du Windows Store polluent même la recherche intégrée à Windows 8

La quantité au détriment de la qualité

Pour essayer de jouer à jeu égal avec ses concurrents (Google et Apple), Microsoft veut juste obtenir le plus gros store possible. En mars 2013, la firme de Redmond proposait aux développeurs une rémunération de 100$ (cumulable jusqu’à 2000$ maximum) pour chaque application proposée (promotion « Keep The Cash »), incitant ainsi à développer 20 applications en un minimum de temps, plutôt qu’une seule application demandant plusieurs mois de travail.

Le plus consternant est que chaque application proposée est testée avant son approbation et sa mise en ligne. Y compris celle proposant le téléchargement de iTunes pour 8,99$, qui n’est pas jugée contraire à la politique Microsoft !

Un cercle vicieux

Sur les plateformes de téléchargement App Store (Apple) et Play (Google), on trouve également des applications non-officielles. Par exemple, si iTunes n’existe pas sur Play, on peut tout de même trouver une application de synchronisation Android / iTunes (qui ne reprend pas le logo officiel iTunes). Mais certainement pas une application à 8,99$ permettant d’installer iTunes ! Avant leur mise en ligne, les applications sont donc testées et filtrées avec davantage d’exigence que sur le Windows Store. Si Microsoft le souhaitait, sa plateforme de téléchargement pourrait donc être libre de tout scam.

Mais après que Microsoft ait annoncé 170 000 applications (juillet 2014) disponibles sur son Store, la firme ne souhaite pas réduire cet argument commercial en faisant le ménage. Combien d’applications resterait-il ?

Au final, le Windows Store n’est pas à l’heure actuelle un environnement sécurisé, sympathique, ou ergonomique pour les utilisateurs. Avant d’y télécharger une application, vérifiez consciencieusement les fonctions offertes et les commentaires qui y sont attachés. Toutefois, ce conseil est aussi valable pour les téléchargements depuis d’autres plateformes, notamment Play (Google / Android), qui malgré certains efforts, continue de laisser passer certains logiciels malveillants…

 

Source: howtogeek.com

TAGS applicationinternetsécuritétéléchargementWindows

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Mon ordenador est bien protégé»

Dans le texte ci dessus, quel mot n'est pas français  ?

Votre réponse :