Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Wi-Fi illimité contre milkshake aux somnifères

Deux adolescentes américaines ont empoisonné les milkshakes de leurs parents pour échapper au couvre-feu de 22h… Pour continuer à profiter du Wi-Fi familial ! Une solution technique simple aurait pourtant permis d’éviter cette triste mésaventure…

Rocklin, Californie (USA), le 31 décembre 2012. Pour l’occasion, une adolescente de 15 ans reçoit une amie de 16 ans, originaire de la ville voisine. Mais réveillon ou pas, les deux jeunes filles n’échappent pas au couvre-feu traditionnel de la maison : plus de Wi-Fi après 22h.

L’adolescente de 15 ans trouve cette politique familiale « trop stricte« . Elle propose alors à ses parents de leur ramener des milkshakes du fast-food local, qu’elle prend soin d’assaisonner avec les somnifères gracieusement offerts par sa copine. Les parents ne sirotent qu’un quart de leur breuvage : le milkshake leur semble curieux et granuleux. Ils s’endorment néanmoins très vite !

Les jeunes filles profitent alors comme bon leur semble de la connexion Wi-Fi, sans se soucier de l’heure. Mais les parents se réveillent à 1h du matin, avec une gueule de bois inattendue. Ils décident de se recoucher, mais se sentant toujours fébriles et souffrant d’un terrible mal de tête au réveil, ils se rendent au poste de police pour obtenir des kits de test anti-drogue (aux USA, ces kits à 5$ permettent habituellement aux parents de tester inopinément l’urine de leurs enfants…). Ils utilisent ces tests pour eux-mêmes, lesquels se révèlent positifs ! Les parents alertent alors la police, qui conduit immédiatement les deux adolescentes dans un centre de rétention pour enfants.

On ne sait pas ce que les jeunes filles ont fait sur le web cette nuit-là, mais le Procureur de la République qui étudie leur cas devra décider d’une sanction. Sachant que si elles avaient été adultes, elles encourraient une peine de prison.

Comment établir des plages horaires de connexion à Internet ?

Si la déconnexion quotidienne du Wi-Fi à 22 heures avait été automatique, empoisonner les parents n’aurait servi à rien. Il est donc probable que ceux-ci avaient l’habitude de désactiver manuellement le Wi-Fi, soit avec un bouton de la box Internet, soit en débranchant carrément l’appareil à l’heure du couvre-feu.

Vous faites la même chose chez vous ? Réduisez alors les probabilités (minces j’espère) que votre enfant vous assène de somnifères, en configurant votre box pour que celle-ci gère automatiquement l’ouverture et la fermeture de la connexion en fonction d’horaires prédéfinis ! Malheureusement, toutes les box ne proposent pas cela actuellement (pour le savoir, consultez la liste des fonctionnalités de votre box ou du logiciel de contrôle parental éventuellement proposé par votre opérateur).

A noter néanmoins que la dernière Livebox (Orange) permet d’imposer de façon très précise des horaires de connexion : celles-ci sont personnalisables en fonction de l’ordinateur concerné, des jours de la semaine, et des différentes heures de la journée (voir comment faire).

Voilà, désormais vous pourrez boire vos milkshakes sur vos deux oreilles !

Source : sacbee.com

Image : Flickr / Nuwandalice / CC BY-NC-ND 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS boxinternetsécuritéWiFi

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«C'est pas faux»

Dans le texte ci dessus, c'est pas quoi ?'

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jean-Marc
09/01/2013 16:27

J’ajouterais en fin d’article qu’il faut protéger l’accès à sa box par un mot de passe personnel et solide !

Parce que si les moutards parviennent à configurer la connexion Wi-Fi à leur guise, ça ne vaut pas mieux que la désactivation « manuelle » !

09/01/2013 16:33

C’est pas faux !

11/01/2013 16:16

[…] Deux adolescentes américaines ont empoisonné les milkshakes de leurs parents pour échapper au couvre-feu de 22h… Pour continuer à profiter du Wi-Fi familial ! Une solution technique simple aurait pourtant permis d'éviter cette triste mésaventure…Rocklin, Californie (USA), le 31 décembre 2012. Pour l'occasion, une adolescente de 15 ans reçoit une amie de 16 ans, originaire de la ville voisine. Mais réveillon ou pas, les deux jeunes filles n'échappent pas au couvre-feu traditionnel de la maison : plus de Wi-Fi après 22h.  […]