Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Alerte Cisco : faille de sécurité sur certains modems et routeurs

Une faille permet de contrôler à distance certains modems et routeurs Cisco

La fonction d’accès à distance de certains appareils Cisco, plutôt destinés aux particuliers, souffre d’une vulnérabilité permettant la prise de contrôle par Internet. Quels sont les modèles concernés ? Comment réparer cette faille ?

Comme de nombreux routeurs, les équipements Cisco proposent une fonction de gestion à distance, via un accès web en HTTPS (HTTP sécurisé). Mais malheureusement, cet accès chiffré ne suffit pas à sécuriser complètement une connexion distante : l’exploitation d’un bug par dépassement de tampon (buffer overflow) peut permettre à un pirate d’accéder au routeur, sans saisir d’identifiant ou de mot de passe, et d’en prendre le contrôle. Concrètement, il suffit d’injecter du code malveillant dans les champs d’identification, au delà du nombre de caractères normalement accepté.

Cette vulnérabilité a été dévoilée par l’entreprise Cisco elle-même, le 16 juillet dernier.

Quels sont les modems et routeurs concernés ?

Les matériels impactés correspondent à des modems et routeurs principalement utilisés par des particuliers ou des petites entreprises :

  • Cisco DPC3212 VoIP Cable Modem
  • Cisco DPC3825 8×4 DOCSIS 3.0 Wireless Residential Gateway
  • Cisco EPC3212 VoIP Cable Modem
  • Cisco EPC3825 8×4 DOCSIS 3.0 Wireless Residential Gateway
  • Cisco Model DPC3010 DOCSIS 3.0 8×4 Cable Modem
  • Cisco Model DPC3925 8×4 DOCSIS 3.0 with Wireless Residential Gateway with EDVA
  • Cisco Model DPQ3925 8×4 DOCSIS 3.0 Wireless Residential Gateway with EDVA
  • Cisco Model EPC3010 DOCSIS 3.0 Cable Modem
  • Cisco Model EPC3925 8×4 DOCSIS 3.0 with Wireless Residential Gateway with EDVA

Tous ces équipements fonctionnant avec une version de firmware inférieure ou égale à BFC 5.5.2 sont vulnérables.

Comment réparer la faille ?

Dans un premier temps, si vous ne vous servez jamais de l’accès à distance, autant le désactiver : pour ce faire, connectez-vous à l’interface de configuration de l’appareil, cliquez sur « Administration », puis « Management », et enfin désactivez l’accès à distance (« Remote Management »).

Profitez-en pour vérifier le numéro de version du firmware utilisé, et s’il est égal ou inférieur à BFC 5.5.2, consultez la section « Support » de cisco.fr, téléchargez le dernier firmware disponible pour votre équipement, et suivez la procédure d’installation.

Cette faille n’est pas à prendre à la légère : un routeur est le cœur du réseau sur lequel tous vos appareils sont connectés, et toutes vos données personnelles / professionnelles / confidentielles circulent. Un accès illégitime pourrait donc être dévastateur…

Les découvertes de failles sur des matériels aussi sensibles que des modems-routeurs sont assez fréquentes, toutes marques confondues : D-Link, Linksys, Netgear, TP-Link, etc. Il peut même parfois s’agir d’un jeu : lors de la prochaine rencontre DefCon (#22, du 7 au 12 août à Las Vegas) sera organisé un hackathon de 6 jours, pendant lesquels des hackers tenteront de trouver et d’exploiter les failles de 9 routeurs couramment utilisés. Les vulnérabilités exploitées lors de cet évènement seront bien sûr partagées avec les constructeurs pour que des correctifs de sécurité soient ajoutés.

 

Source: nakedsecurity.sophos.com
Image: Flickr / Ryan M. / CC BY-SA 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS faillemise à jourréseausécurité

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«2 + 2 = 4»

Dans le texte ci dessus, 2 + 2 = ?

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.