Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Télésurveillance du domicile : sécurité, illusion ou casse-tête juridique ?

La télésurveillance personnelle se généralise à travers des forfaits attractifs proposés par certains fournisseurs d’accès à Internet. Mais ces solutions sont-elles vraiment des outils de sécurisation du domicile ? Leurs utilisateurs connaissent-ils les obligations juridiques auxquelles ils sont soumis ?

Avec la popularisation de la domotique et de la sécurité personnelle, nos box Internet vont devenir le centre névralgique de nos foyers, et seront consultables à distance depuis nos smartphones. En fait cela existe déjà, comme le montre le service Home de SFR (entre autres) : il devient possible pour monsieur et madame tout le monde d’installer à son domicile des caméras (IP) de télésurveillance, connectées à la box, et donc à Internet.

Ce genre de service est susceptible d’intéresser de nombreux particuliers qui craignent de subir une intrusion à leur domicile, comme par exemple un cambriolage. D’autant que les systèmes proposés sont assez simples à installer : c’est quasiment du « plug and play ». De quoi renforcer le « sentiment de sécurité » tant recherché…

Pourtant, installer un système de télésurveillance chez soi n’est pas anodin : il peut non seulement être détourné pour produire l’effet inverse à celui désiré, mais il peut également reposer sur des dérives relatives au respect de la vie privée, que ne connaissent pas forcément les particuliers.

Télésurveillance personnelle : sécurité ou aide aux cambrioleurs ?

Les produits et services de télésurveillance proposés par les FAI se veulent simples à installer et utiliser, y compris à distance via un smartphone, un ordinateur ou une tablette. Il s’agit pourtant d’un dispositif technique important, qu’il est primordial de sécuriser correctement : en effet, au vu de la hausse des cas de hacking (Wi-Fi, comptes web, ingénierie sociale, carte bancaire, etc.), il est assez facile d’imaginer que des pirates mal intentionnés soient capables de retourner le système de sécurité à leur avantage, par exemple en détournant l’accès à distance pour observer la maison ciblée : constat d’occupation, étude des objets de valeur, analyse des éventuels systèmes de sécurité complémentaires (ex : alarmes), etc.

Auquel cas la télésurveillance personnelle peut, en théorie, devenir un dispositif d’insécurité.

Des caméras à la maison : des règles strictes d’utilisation

Automatiser, programmer ou stocker des enregistrements vidéo n’est pas un acte quelconque, même lorsqu’on se limite à sa propriété privée : certains règles relatives à la protection de la vie privée, voire au Code du travail, doivent être appliquées, sous peine de courir le risque de poursuites judiciaires. SFR l’a d’ailleurs bien compris et précise dans ses publicités que « Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance« , histoire de se dégager de toute responsabilité. Voici quelques exemples :

  • Une caméra domotique ne doit pas filmer en dehors du terrain possédé : les voisins et passants peuvent légitimement réclamer le respect de leur vie privée.
  • Tout le monde peut faire respecter son droit à l’image, y compris des membres de votre famille, vos amis ou vos invités !
  • Si des salariés travaillent au domicile (ex : services d’aide à la personne), ils doivent être explicitement informés de la présence des caméras (cybersurveillance professionnelle encadrée par le Code du travail).

Nul n’est censé ignorer la loi ! Il serait dommage de se faire poursuivre au pénal et/ou au civil pour atteinte à la vie privée. Pour connaître les bonnes pratiques en matière de télésurveillance à domicile, n’hésitez pas à consulter le document idoine proposé par la CNIL (Vidéosurveillance – Vidéoprotection – Chez soi), il est synthétique et très bien fait !

Sources : lemondeinformatique.fr / cypher7th.wordpress.com

Image : Flickr / airdiogo / CC BY-NC-SA 2.0

Suggestions de contenu lié à cet article
TAGS boxinformations personnellesinformatiqueinternetprotectionsécuritésurveillancevie privéewebcam

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV  ?»

Dans le texte ci dessus, indice  : bien cachée, certes, mais la réponse est dans la question

Votre réponse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

kheops telesurveillance
24/11/2014 10:31

Lorsque vous voulez installer un système de camera de securité chez vous, la première question qui arrive est :
Dois je installer un système de videosurveillance analogique IP ?

Prendre la decision de quel camera de surveillance installer n’est pas la chose la plus facile, car il y a des avantages et des inconvénients sur chacun des systèmes de videosurveillance.

Systéme Securité va essayer de vous aider pour faire le meilleur choix, en vous démontrant les différences qu’il y a entre les deux systèmes pour que vous puissiez choisir au mieux, l’installation de camera de surveillance qui vous convient.

La principale différence entre un camera de surveillance analogique et IP est la transmission du signal. Les caméras analogiques délivrent des vidéos dans un format qui peut être visualisé sur un simple téléviseur, un enregistreur numérique ou bien sur un ordinateur avec une carte d’acquisition. Une caméra IP qui est connue sous le nom caméra réseau, envoie signal numérisé en utilisant un encodeur spécialisé qui contient un serveur WEB intégré. Ce qui permet à la caméra IP d’agir comme un périphérique réseau.

Les caméras de surveillance analogiques ou IP peuvent transmettre les images sans fil ou via des connexions filaires (dans tous les cas, la caméra doit être alimentée electriquement). L’avantage principal d’une camera IP, est qu’en utilisant les câblages réseau, vous pouvez utiliser des switches, des routeurs, et d’autres equipement réseaux., et donc étendre votre installation avec plusieurs caméras en utilisant les mêmes câbles.

Afin de savoir quel système correspond le mieux à votre besoin de VideoSurveillance, Systéme Securité va vous démontrer ci-dessous, les avantages et inconvénients de chacun des systèmes de videosurveillance:
http://goo.gl/b7408F

kts
04/12/2014 10:43

Autres services complémentaires

KHEOPS TELESURVEILLANCE a le plaisir de pouvoir vous offrir des services complémentaires vous permettant de bénéficier pleinement de votre investissement dans la sécurité éléctronique, tels que:Liaison Internet par Satelitte,Solutions domotiques,Solutions de Sonorisation,TV par Satelitte ou Internet,Générateur de fumée: L’atout majeur du générateur de fumée, contrairement aux autres systèmes d’alarmes classiques, est qu’il désoriente totalement les cambrioleurs en leur rendant toute visibilité impossible: on ne vole pas ce que l’on ne voit pas. Parce qu’un cambriage ne prend que 2 à 8 minutes, le générateur de fumée a l’énorme avantage de stopper les cambrioleurs immédiatement, ils prennent peur et s’enfuient afin de ne pas se retrouver coincés et être arrêtés:http://goo.gl/b7408F

SectorAlarm
19/09/2019 14:37

Merci pour votre article ! La télésurveillance c’est un service excellent, surtout pour se sentir en sécurité lorsque l’on part en vacance. Comme vous l’avez dit, c’est une solution de dissuasion efficace. Mais les cambriolages peuvent arriver. Cela nous est arrivé lorsque nous étions 3 semaines à Bali avec mon amie et il y a eu une alerte. L’agent de sécurité est intervenu et nous avons pu continuer nos vacances tranquillement.Nous avons comme prestataire Sector alarm et nous étions vraiment satisfaits.

15/03/2013 14:07

[…] La télésurveillance personnelle se généralise à travers des forfaits attractifs proposés par certains fournisseurs d'accès à Internet. Mais ces solutions sont-elles vraiment des outils de sécurisation du domicile ? Leurs utilisateurs connaissent-ils les obligations juridiques auxquelles ils sont soumis ?Télésurveillance personnelle : sécurité ou aide aux cambrioleurs ?Les produits et services de télésurveillance proposés par les FAI se veulent simples à installer et utiliser, y compris à distance via un smartphone, un ordinateur ou une tablette. Il s'agit pourtant d'un dispositif technique important, qu'il est primordial de sécuriser correctement : en effet, au vu de la hausse des cas de hacking (Wi-Fi, comptes web,ingénierie sociale, carte bancaire, etc.), il est assez facile d'imaginer que des pirates mal intentionnés soient capables de retourner le système de sécurité à leur avantage, par exemple en détournant l'accès à distance pour observer la maison ciblée : constat d'occupation, étude des objets de valeur, analyse des éventuels systèmes de sécurité complémentaires (ex : alarmes), etc.Auquel cas la télésurveillance personnelle peut, en théorie, devenir un dispositif d'insécurité.  […]

17/03/2013 22:27

[…] Installer un système de télésurveillance à son domicile n'est pas anodin : certaines règles et certaines sécurités doivent être respectées. Lesquelles ?  […]

19/03/2013 06:58

[…] Installer un système de télésurveillance à son domicile n'est pas anodin : certaines règles et certaines sécurités doivent être respectées. Lesquelles ? La télésurveillance personnelle se généralise à travers des forfaits attractifs proposés par certains fournisseurs d'accès à Internet. Mais ces solutions sont-elles vraiment des outils de sécurisation du domicile ? Leurs utilisateurs connaissent-ils les obligations juridiques auxquelles ils sont soumis ? Avec la popularisation de la domotique et de la sécurité personnelle, nos box Internet vont devenir le centre névralgique de nos foyers, et seront consultables à distance depuis nos smartphones. En fait cela existe déjà, comme le montre le service Home de SFR (entre autres) : il devient possible pour monsieur et madame tout le monde d'installer à son domicile des caméras (IP) de télésurveillance, connectées à la box, et donc à Internet…  […]

19/03/2013 07:08

[…] Installer un système de télésurveillance à son domicile n'est pas anodin : certaines règles et certaines sécurités doivent être respectées. Lesquelles ? La télésurveillance personnelle se généralise à travers des forfaits attractifs proposés par certains fournisseurs d'accès à Internet. Mais ces solutions sont-elles vraiment des outils de sécurisation du domicile ? Leurs utilisateurs connaissent-ils les obligations juridiques auxquelles ils sont soumis ? Avec la popularisation de la domotique et de la sécurité personnelle, nos box Internet vont devenir le centre névralgique de nos foyers, et seront consultables à distance depuis nos smartphones. En fait cela existe déjà, comme le montre le service Home de SFR (entre autres) : il devient possible pour monsieur et madame tout le monde d'installer à son domicile des caméras (IP) de télésurveillance, connectées à la box, et donc à Internet…  […]