Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Comment éviter les faux antivirus comme Virus Shield

En dépit des apparences, ceci n'est pas vraiment un agent de sécurité

Il n’est pas rare de trouver des antivirus obscurs, qui n’ont comme objectif que d’infecter nos ordinateurs ou de rapporter frauduleusement de l’argent à des cybercriminels, à l’instar de Virus Shield pour Android. Comment s’en protéger ?

Virus Shield vient d’être retiré de Play, le store officiel de Google pour applications Android. Il s’agissait d’une solution de sécurité mobile, vendue 3,99$, qui s’était hissée en une semaine en 3ème position des meilleures ventes sur le store. Vendue plus de 10 000 fois (ne faites pas le calcul, ça fait près de 40 000 $ !), cette application antivirus était tout bonnement inutile, elle se contentait d’afficher quelques icônes pour ne pas trop éveiller les soupçons :

 L'habit ne fait pas le moine. En l'occurrence, le faux moine n'était pas énormément sappé !

Comment choisir un antivirus ?

Virus Shield n’était pas si méchant que ça : il détroussait simplement chaque utilisateur de 3,99$ (bon courage d’ailleurs aux victimes pour se faire rembourser : Google Play se désengage complètement, et il est impossible de revenir sur un achat au-delà de 15 minutes après le paiement). D’autres faux logiciels de sécurité sont beaucoup plus pernicieux, puisqu’il s’agit purement et simplement d’infections (logiciels espions, publiciels, etc.).

Que ce soit pour votre ordinateur ou pour votre smartphone, ces quelques précautions vous permettront de faire le tri entre antivirus légitimes (voire efficaces) et malwares :

  • Préférer des logiciels traditionnellement reconnus.
  • Combattre les idées reçues : ce n’est pas parce qu’un logiciel est payant qu’il est sûr ! Virus Shield en est la preuve.
  • Vérifier si une application gratuite (ou même payante) n’est pas trop gourmande en données personnelles (géolocalisation, accès aux contacts ou aux photos, etc.).
  • Sur un store d’applications mobiles, vérifier le site de l’éditeur. Si aucun site n’est proposé, c’est forcément suspect.
  • Se méfier des notations sur le store de téléchargement, qui peuvent être manipulées : Virus Shield avait par exemple une notation de 4,7/5 !
  • Consulter les avis d’utilisateurs (surtout s’ils sont nombreux), discuter avec son entourage sur les logiciels / applications adoptés.

Google a décidé de remettre de l’ordre dans les applications qui sont proposées sur Play, mais la route est encore longue ! Dans tous les cas, la vigilance des utilisateurs reste une sécurité incontournable.

 

Sources: itespresso.fr / androidpolice.com
Images: androidpolice.com / Détail de Flickr / Thwip! / CC BY-NC-ND 2.0

TAGS Androidantivirusapplicationmalwaresécuritétéléchargement

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Autorisemi et Autorisemoi sont sur un bateau.»

Dans le texte ci dessus, autorisemi tombe à l'eau. qui est-ce qui reste ?

Votre réponse :

Israël
10/04/2014 12:27

Je conteste le premier conseil… Même s’il est raisonnable de penser que les grands éditeurs font du bon boulot, ce sont ceux qui innovent le moins et pendant longtemps ils ont été réputés pour créer eux mêmes des virus.
Je pense que le dernier conseil à plus de valeur et c’est comme ça que je fonctionne pour ma part, il me semble qu’un sondage a été fait sur Panoptinet à ce sujet, qu’en pensent les autres Panoptinautes ??