Votre nom :
Votre email :
Email du destinataire :

Sécurité WiFi : les clés WPA de nouveau fragilisées

Les clés de sécurité WiFi sont de plus en plus fragiles...

Le meilleur moyen de protéger nos réseaux WiFi consiste à chiffrer la liaison sans-fil à l’aide d’une clé WPA, désormais fréquemment proposée par défaut sur les Box Internet et les routeurs. Mais cette sécurité à de nouveau du plomb dans l’aile, avec l’apparition de l’outil Moscrack.

Lorsqu’un pirate WiFi veut cracker une connexion sans-fil sécurisée, il dispose aujourd’hui de nombreux logiciels gratuits et clé en main, ainsi que des tutos en ligne très explicites. Dans le domaine des outils de cracking, un petit nouveau fait cependant une apparition remarquée : Moscrack.

Moscrack, l’ami des pirates WiFi

Moscrack est un logiciel qui utilise la fameuse suite aircrack-ng, dédiée au cracking WiFi. Il s’utilise très simplement, depuis un Live CD ou une clé USB. Sa force vient du fait qu’il peut utiliser la puissance de calcul de plusieurs ordinateurs (cluster) en même temps, et donc parvenir à percer une clé de chiffrement WPA encore plus rapidement. Il autorise même l’ajout ou la suppression de machines au cours d’un traitement.

Disponible gratuitement, nul doute que ce petit utilitaire fera des émules !

Comment lutter contre le piratage WiFi

Si vous êtes adepte du cracking WiFi, je suis sûr que vous vous débrouillerez tout seul pour utiliser Moscrack ! Si en revanche vous êtes un simple abonné Internet qui s’inquiète de l’intégrité de sa connexion et de son réseau local, voici quelques conseils qui devraient décourager les hackers en herbe :

  1. Désactivez le WiFi de votre Box Internet / Routeur si vos ordinateurs sont connectés en Ethernet (RJ45) ! ça semble aller de soi, mais c’est toujours bon à rappeler ! Vous pouvez aussi, selon votre Box (ex : Freebox, Livebox) ou routeur, programmer des heures et des jours précis pendant lesquels le WiFi est automatiquement activé / désactivé
  2. Assurez-vous que votre réseau WiFi est bien chiffré à l’aide du protocole WPA2.
  3. Protégez ce chiffrement à l’aide d’un mot de passe le plus long et le plus complexe possible (ex : #blanqu3TTe_t4rt1fleTTe&B0urGuignon2L-H1veR!\o/), de sorte à rallonger le temps de traitement nécessaire au crack.
  4. Surveillez en temps réel qui se connecte à votre réseau WiFi à l’aide d’un logiciel dédié comme Achiwa, et détectez les intrus en un clin d’œil.
  5. En cas de suspicion de piratage WiFi, modifiez votre clé de chiffrement (cf. point n°3).

Ces quelques astuces diminueront fortement les chances que votre réseau soit hacké par un pirate WiFi, qui chercherait à monopoliser votre connexion (et bande passante), télécharger illégalement des contenus audio et vidéo, ou surveiller vos différents échanges réseau et Internet (identifiants, mots de passe, courriels, documents, etc.).

 

Source: korben.info
Image: Flickr / Alex Roberts / CC BY-SA 2.0

TAGS chiffrementpiratageréseausécuritéWiFi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protection anti-spam

«Pêche Pomme Poire Abricot !»

Dans le texte ci dessus, y'en a un qui est en trop  !

Votre réponse :